MES "MENUS DE LA SEMAINE" ME CHANGENT LA VIE!

Publié par Retour o Naturel le

Au vu du titre j'entends déjà les réfractaires crier "Au bucher, à bas le manque de spontanéité !"

Pas du tout ! Je me surprends et surprends mon entourage quand, au dîner du Mardi de la semaine 36 je mange des Falafels et du Tzaziki. Et oui ces mets libanais délicieux n'auraient pas été sur la table si je ne les avais pas prévus en avance.  

C'est un peu l'un des grands avantages du "Menu de la semaine", on sort du cycle infernal pâte au beurre, pâtes à la crème, pâtes au pesto. Les repas à la maison sont devenus beaucoup plus sains et équilibrés. On se surprend à cuisiner des produits qui n'étaient pas du tout dans nos habitudes d'achats et on se balade dans des rayons jusqu'alors inconnus. Quand on cherche l'inspiration et qu'on scroll sur le net ou qu'on feuillette un bouquin nos papilles sont en ébullition. On cherche à se challenger pour notre plus grand plaisir et celui des personnes avec qui on vit. 

Le caddie change de look plus souvent sans pour autant percer le porte-monnaie. Oui, je soutiens fermement l'idée qu'un menu permet de faire des économies. Je fais ma liste et je m'y tiens.  Je ne déambule pas dans les dédales sans but en cherchant l'inspiration. De ma petite expérience c'est ce qui fait grimper la note. Il fût un temps où, pour moi, les courses étaient synonyme de corvées. Mon cerveau activait le mode pilote automatique et en rangeant les courses je me retrouvais avec des produits en double. Et oui, je ne prenais pas le temps de faire un état des lieux (on en parlera dans le prochain article) avant d'aller m'enquiquiner au Super du coin. 

Ma charge mentale a nettement diminué. Je ne me désole plus chaque soir à me demander "Qu'est-ce qu'on mange", demander à Monsieur d'aller à l'épicerie du coin compléter ce que j'ai dans le frigo et me tanner sa fameuse phrase "Mais tu ne peux pas faire avec ce que t'as". 

Le peu de temps à organiser le menu permet un réel gain de temps. C'est juste une habitude à prendre et se caler un petit moment: dans les transports, pendant sa pause déj, posé tranquillement dans sa cuisine... 

Le menu évite l'écueil du GASPILLAGE ALIMENTAIRE ! Une véritable plaie dans nos sociétés dites "modernes". Ce n'est pas signe d'opulence que d'acheter plus que ce dont on a besoin, c'est plutôt un manque de raison !

Et pour finir si on parlait des pépites qu'on me sort souvent:

- "Trop carré pour moi" Ce qui plait à certains ne plaît pas à d'autres. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas...Bref on peut en sortir des tonnes comme ça.

- "Ça fait un peu crevard" Perso j'ai une grande famille et il n'est pas rare d'avoir un ou deux invités surprise. Mi casa es Tu casa, tu seras très bien accueilli.

- "Il n’y a pas de paillettes dans ta vie" Si j'avais prévu un Dhal de lentilles et que finalement mon être a besoin de piz' , t'inquiètes je sais me faire plaiz. 

- "J'ai pas le temps de faire des menus, je bosse" Moi je n'ai pas le temps de me triturer le cerveau EVERY DAY  en mode "On mange quoi", j'ai des enfants et une entreprise à faire tourner. 

- "Mais tu vis pour la bouffe" File moi ta technique pour rester debout sans manger. 

Pourquoi attendre ce fameux jour où on pourra se faire un bon resto pour se régaler ? Je veux croquer la vie tous les jours ! Prendre le temps de se préparer de bons petits plats c’est une manière de se faire plaisir.
Carpe diem !

 

 

 


Partager ce message



Message plus récent →